Publié le 20 Décembre 2019

Mercredi 18 décembre et  jeudi 19 décembre 2019 au Muséum d'histoire naturelle :

  • revue de tous les projets en cours
  • capsules méthodologiques
  • rencontre avec Eva Rodriguez, scénographe pour le Muséum
  • rencontre avec Raphaëlle Di Bartoloméo, maraîchère, pépiniériste de la ferme pédagogique du Roy d'Espagne

Encore une belle session avec les témoignages délicats et passionnés d'Eva et de Raphaëlle. Les débats sont ouverts et riches.

Nouvelle session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM
Nouvelle session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMMNouvelle session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM
Nouvelle session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 6 Décembre 2019

Mercredi 4 décembre et jeudi 5 décembre 2020, les étudiants ont suivi une journée complète avec Jérome DUVAL sur ces questions à  la plateforme LoAD, « Laboratoire ouvert Art Design »  lieu dédié à la fabrication et à la diffusion d'images et de sons numériques à l'ESADMM.

Jérome duval : "Nous avons fait un tour d’horizon très large de tous les métiers et champs d’application qui sont concernés par le « design digital ». En évoquant les aspects artistiques et techniques de pratiques comme le Motion Design, les Installations numériques dans les lieux publics, le vidéo design pour les concerts, le Vjaying, le mapping et le webdesign. Avec un focus particulier sur l’historique des pratiques, les outils techniques, leur évolution et leur influence dans les spécificités du design digital.

Nous avons également fait un état des lieux de la création en « 3D » et son essor actuel notamment avec l’arrivée dans les usages grands publics de la « réalité virtuelle ». Nous avons à ce titre effectué en fin d’après-midi des essais "in situ », en parcourant virtuellement des univers virtuels d’artistes et/ou de designers, qui s’approprient parfois ces outils pour développer des univers plus personnels, en marge de l’industrie.

Toutes ces questions feront l’objet de modules complémentaires tout au long de l’année.
Des initiations sont prévues sur les logiciels qui ont été cités, et un approfondissement sur certains en corrélation avec les projets développés tout au long de l’année.

IMAGE 3 artist - Space Flight Circuit

IMAGE 3 artist - Space Flight Circuit

fantasynth_du collectif hello enjoy

fantasynth_du collectif hello enjoy

olivier ratsi _ ONION SKIN

olivier ratsi _ ONION SKIN

olivier ratsi _ ONION SKIN

olivier ratsi _ ONION SKIN

collide. installation video design

collide. installation video design

Pour aller plus loin, voici des liens vers des sites exemplaires en DIGITAL DESIGN /  MOTION DESIGN / PRODUCTIONS COLLECTIVES  : 

  • http://cutback.live
  • http://cokaulab.com
  • https://algorithm.ie
  • https://www.create.eu
  • http://www.nohlab.com
  • http://hki.paris
  • http://www.ouchhh.tv
  • http://www.spectre-lab.com/category/portfolio/
  • https://www.superbien.studio
  • https://bevoid.co
  • http://www.lesvandales.fr/projects/

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 22 Novembre 2019

Visite du musée d'Arles Antique

Rencontres et échanges - Présentation du projet "nuit européenne des musées 2020" - Planning et thème de travail.
Les étudiants rencontrent : Elise Bonnefille, médiatrice, Nicolas de Larquier, conservateur, responsable du service des publics, Marie Vachin, responsable du service de médiation.

Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles AntiqueNouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique

Visite de l'Exposition "Actéon, le chasseur est la proie"
Dominik Barbier et Anne Van Den Steen.
Sculptures environnement Louna Ricci et Amadéa Simeonov

Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles AntiqueNouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles AntiqueNouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique

"Existe-t-il un urbanisme méditerranéen ?"

Conférence de Frédéric Roustan architecte, urbaniste, directeur d'études à l'Agence d'Urbanisme de la Métropole Aix-Marseille l'AgAM.

Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles AntiqueNouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles AntiqueNouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique

Capsule rencontre de 40 minutes avec Karine Viciana, Directrice adjointe Maison régionale de l'eau.

Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles AntiqueNouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique

Revue des projets des étudiants pour terminer la session

Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique
Nouvelle session de l'atelier Espaces [&] Publics au Muséum d'histoire naturelle et au Musée départemental Arles Antique

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 13 Novembre 2019

Voici en avant première : les esquisses d'un futur espace immersif de déambulation subaquatique...

Un projet innovant sur un sujet méconnu : la biodiversité aquatique des cours d’eau

  • Procurer un éveil émotionnel, un émerveillement,
  • Provoquer la curiosité,
  • Donner des clés de compréhension,
  • Impulser l’envie d’agir,
  • S’interroger sur ses modes de vie et de consommation.

 

Ce projet se traduit par la conception et l’animation d’un espace immersif de déambulation subaquatique qui plongera le public au cœur des cours d’eau, en s’appuyant sur les derniers outils de communication : hologrammes, réalité virtuelle, projections 3D…

Scénario d'immersion, découverte, compréhension et sensibilisation à la biodiversité aquatique des cours d'eau
Scénario d'immersion, découverte, compréhension et sensibilisation à la biodiversité aquatique des cours d'eau
Scénario d'immersion, découverte, compréhension et sensibilisation à la biodiversité aquatique des cours d'eau
Scénario d'immersion, découverte, compréhension et sensibilisation à la biodiversité aquatique des cours d'eau

Scénario d'immersion, découverte, compréhension et sensibilisation à la biodiversité aquatique des cours d'eau

Une équipe régionale à la base du projet
Une équipe régionale à la base du projet

Une équipe régionale à la base du projet

C'est pour bientôt à Marseille en juin 2020 !!!

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 9 Novembre 2019

Ce workshop intitulé "CULTIVONS-NOUS" s’inscrit dans le cadre plus général et linéaire de l'atelier  "espaces [&] publics" qui se déroule toute l'année universitaire autour d'une étroite collaboration entre l'ESADMM, le Muséum d'histoire naturelle et les musées de la ville de Marseille. (voir articles précédents)

Semaine intensive avec des apports méthodologiques, des séances en groupe, du travail de développement individuel de projets. Tous les outils sont utilisés, de l'aquarelle au numérique.
Semaine intensive avec des apports méthodologiques, des séances en groupe, du travail de développement individuel de projets. Tous les outils sont utilisés, de l'aquarelle au numérique.Semaine intensive avec des apports méthodologiques, des séances en groupe, du travail de développement individuel de projets. Tous les outils sont utilisés, de l'aquarelle au numérique.
Semaine intensive avec des apports méthodologiques, des séances en groupe, du travail de développement individuel de projets. Tous les outils sont utilisés, de l'aquarelle au numérique.

Semaine intensive avec des apports méthodologiques, des séances en groupe, du travail de développement individuel de projets. Tous les outils sont utilisés, de l'aquarelle au numérique.

OBJECTIFS : Questionner et formaliser un objet, une installation, un aménagement spatial ou un événementiel autour des rapports entre la culture, les publics, les œuvres, le musée et son lien avec le quartier, la ville et le citoyen.  Cette question est articulée autour de la plantation, du lieu du jardinage, du végétal dans l’urbain, de l’usage du vert pour initier de nouveaux liens sociaux, culturels et humains.

Esquisser le projet par le dessin et tous les moyens nécessaires pour laisser émerger une démarche conceptuelle la plus forte possible.
Esquisser le projet par le dessin et tous les moyens nécessaires pour laisser émerger une démarche conceptuelle la plus forte possible.Esquisser le projet par le dessin et tous les moyens nécessaires pour laisser émerger une démarche conceptuelle la plus forte possible.
Esquisser le projet par le dessin et tous les moyens nécessaires pour laisser émerger une démarche conceptuelle la plus forte possible.

Esquisser le projet par le dessin et tous les moyens nécessaires pour laisser émerger une démarche conceptuelle la plus forte possible.

Présentation finale des projets esquissés avec vidéo projection et synthèse à l'oral. Martin Lefebvre assiste aux présentations.
Présentation finale des projets esquissés avec vidéo projection et synthèse à l'oral. Martin Lefebvre assiste aux présentations.Présentation finale des projets esquissés avec vidéo projection et synthèse à l'oral. Martin Lefebvre assiste aux présentations.
Présentation finale des projets esquissés avec vidéo projection et synthèse à l'oral. Martin Lefebvre assiste aux présentations.Présentation finale des projets esquissés avec vidéo projection et synthèse à l'oral. Martin Lefebvre assiste aux présentations.

Présentation finale des projets esquissés avec vidéo projection et synthèse à l'oral. Martin Lefebvre assiste aux présentations.

Les étudiants ont posé les bases de 12 projets : 

  • « Musée dans ta face »
  • « Skinship »
  • « The cenagode Disparition »
  • « éclosion »
  • « Cactattack »
  • « Chapel of the 6th mass extinction »
  • « Entendez-vous nos forêts ? »
  • « Tiers-espace »
  • « AMPHI-THÉÂTRE »
  • « Le ciel n’est pas par dessus les toits »
  • « Renaissance »
  • « Hacker le musée »

Certains projets seront développés bientôt.

à suivre.

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 25 Octobre 2019

Mercredi 23 octobre 2019 matin à l'ESADMM avec un cours sur les définitions d'un musée, par Ronan Kerdreux

Mercredi 23 octobre 2019 après midi au musée des Docks Romains à Marseille pour une visite complète de l'espace et de la place juste devant le musée. Présentation de Jérôme MORTIER et visite guidée...

Visite du musée des Docks Romains à Marseille
Visite du musée des Docks Romains à MarseilleVisite du musée des Docks Romains à Marseille
Visite du musée des Docks Romains à Marseille

Visite du musée des Docks Romains à Marseille

Jeudi 24 octobre 2019 matin au Muséum d'histoire naturelle : séance de travail autour des mots clés - Revue des intentions de projets par les étudiants - Capsules méthodologiques de Dominik Barbier sur les coulisses du montage d'une exposition immersive..

Deuxième session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM
Deuxième session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMMDeuxième session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM

Jeudi 24 octobre 2019 après midi aux Archives des Bouches du Rhône : visite de l’exposition immersive SAVEURS ET LUMIÈRE DE PROVENCE

DOMINIK BARBIER & ANNE VAN DEN STEEN - CRÉATION VIDEO ET SCÉNOGRAPHIE ÉLECTRONIQUE
DOMINIK BARBIER & ANNE VAN DEN STEEN - CRÉATION VIDEO ET SCÉNOGRAPHIE ÉLECTRONIQUEDOMINIK BARBIER & ANNE VAN DEN STEEN - CRÉATION VIDEO ET SCÉNOGRAPHIE ÉLECTRONIQUE
DOMINIK BARBIER & ANNE VAN DEN STEEN - CRÉATION VIDEO ET SCÉNOGRAPHIE ÉLECTRONIQUE

DOMINIK BARBIER & ANNE VAN DEN STEEN - CRÉATION VIDEO ET SCÉNOGRAPHIE ÉLECTRONIQUE

Rencontre avec le concepteur, le scénographe et le directeur technique : Dominique Barbier... Nombreux échanges sur les coulisses du montage d'une exposition.

Deuxième session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM
Deuxième session de travail pour l'atelier Espaces [&] Publics, de l'ESADMM

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 16 Octobre 2019

Frédéric, Michel, Valérie, Stéphanie au montage de l'exposition - Merci à Frantz Chavaroche pour la photo

Frédéric, Michel, Valérie, Stéphanie au montage de l'exposition - Merci à Frantz Chavaroche pour la photo

Montage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les IssambresMontage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les Issambres
Montage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les Issambres
Montage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les IssambresMontage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les Issambres

Nouvelle reconfiguration scénographique pour cette deuxième exposition à la salle de la Batterie. Cette fois-ci, ce sont des photographies qui jouent avec la Méditerranée et cela à plusieurs niveaux. Lorsque la lumière naturelle est enfin maîtrisée et que les surfaces d'exposition s'articulent correctement, ni trop en contre jour, ni en pleine lumière, progressivement en évitant les reflets. L'exposition s'éclaire de façon assez douce avec un moment magique au coucher du soleil.

Montage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les Issambres

Dans le cadre du Congrès International d’Histoire et d’Archéologie à Roquebrune s/Argens (Golfe de St Tropez) MICHEL EISENLOHR et YVES HAYAT exposent leurs oeuvres à la “Batterie - Pierre Barbe”. Palmyre, Alep, Damas, … le regard croisé d’un photographe et d’un plasticien sur le moyen-orient.

Montage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les Issambres
Montage de l'exposition Michel Eisenlohr et Yves Hayat à la salle de la Batterie - Les Issambres

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 11 Octobre 2019

L'atelier de DESIGN « Espaces [&] Publics »* de l'ESADMM* travaille au Muséum d'histoire naturelle de Marseille.

Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux s’intéressent   particulièrement cette année universitaire 2019/20 aux thématiques des espaces verts, à l'agriculture urbaine, aux formes végétales, aux évolutions climatiques et ce que cela pourrait signifier dans la ville.

L'atelier s'installe au Museum à raison d'une séance par quinzaine avec 35 étudiants de niveau licence. La première session a eu lieu mercredi 9 octobre et jeudi 10 octobre 2019.

Le premier projet / exercice  a été lancé : « Cultivons-nous », un musée, une œuvre, un quartier et un espace cultivé.
Il s'agit de demander aux étudiants de questionner et formaliser un objet, une installation, un aménagement spatial ou un événement autour des rapports entre la culture, les publics, les œuvres, le musée et son lien avec le quartier, la ville et le citoyen. Ces questions s'articulent autour de la plantation, du lieu du jardinage, du végétal dans l’urbain, de l’usage du vert pour initier de nouveaux liens sociaux, culturels et humains. 


* « Espaces [&] Publics » a pour cible les espaces qui sont issus du collectif, du social, du politique, de la culture ou de l’économie (par opposition à l’espace intime, privé, domestique).
* « Les Beaux-Arts de Marseille », ESADMM École supérieure d'art et de design Marseille Méditerranée.

La première session qui a eu lieu mercredi 9 octobre et jeudi 10 octobre 2019 s'est déroulée au Muséum d'histoire naturelle de Marseille

La première session qui a eu lieu mercredi 9 octobre et jeudi 10 octobre 2019 s'est déroulée au Muséum d'histoire naturelle de Marseille

Les professeurs : Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux introduisent le travail, présentent les projets qui seront menés
Les professeurs : Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux introduisent le travail, présentent les projets qui seront menés
Les professeurs : Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux introduisent le travail, présentent les projets qui seront menés
Les professeurs : Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux introduisent le travail, présentent les projets qui seront menés
Les professeurs : Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux introduisent le travail, présentent les projets qui seront menés

Les professeurs : Max Armengaud, Dominik Barbier, Jérôme Duval, Frédéric Frédout et Ronan Kerdreux introduisent le travail, présentent les projets qui seront menés

Accueil par Justine GRÈS-MANSFIELD et Anne MEDARD, directrice du Muséum d'histoire naturelle - Présentations d'Eliane PASTURAL, responsable de l'éducation à l'environnement et Mireille GOUIRAN, Responsable des jardins collectifs et végétalisation des rues (Ville de Marseille)
Accueil par Justine GRÈS-MANSFIELD et Anne MEDARD, directrice du Muséum d'histoire naturelle - Présentations d'Eliane PASTURAL, responsable de l'éducation à l'environnement et Mireille GOUIRAN, Responsable des jardins collectifs et végétalisation des rues (Ville de Marseille)

Accueil par Justine GRÈS-MANSFIELD et Anne MEDARD, directrice du Muséum d'histoire naturelle - Présentations d'Eliane PASTURAL, responsable de l'éducation à l'environnement et Mireille GOUIRAN, Responsable des jardins collectifs et végétalisation des rues (Ville de Marseille)

Accueil à la Vielle Charité par Fanny LEROY, responsable du service culturel et des publics, service des musées - Jean Antoine SANTIAGO, Adjoint au responsable du service culturel et des publics, service des musées (Ville de Marseille)
Accueil à la Vielle Charité par Fanny LEROY, responsable du service culturel et des publics, service des musées - Jean Antoine SANTIAGO, Adjoint au responsable du service culturel et des publics, service des musées (Ville de Marseille)
Accueil à la Vielle Charité par Fanny LEROY, responsable du service culturel et des publics, service des musées - Jean Antoine SANTIAGO, Adjoint au responsable du service culturel et des publics, service des musées (Ville de Marseille)
Accueil à la Vielle Charité par Fanny LEROY, responsable du service culturel et des publics, service des musées - Jean Antoine SANTIAGO, Adjoint au responsable du service culturel et des publics, service des musées (Ville de Marseille)

Accueil à la Vielle Charité par Fanny LEROY, responsable du service culturel et des publics, service des musées - Jean Antoine SANTIAGO, Adjoint au responsable du service culturel et des publics, service des musées (Ville de Marseille)

Les étudiants abordent les sites où ils vont développer leurs projets
Les étudiants abordent les sites où ils vont développer leurs projets
Les étudiants abordent les sites où ils vont développer leurs projets
Les étudiants abordent les sites où ils vont développer leurs projets

Les étudiants abordent les sites où ils vont développer leurs projets

"Espaces [&] Publics" proposera successivement d'autres situations / contextes / approches / lieux / exercices / moments d’expérimentation différents :


1. « La ville et ses usages » : collaboration avec l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Marseillaise et le studio Lentigo.
2. « Scéno-Muséo » : sensibilités actuelles, dans la scénographie et la muséographie. Conception et réalisation de dispositifs de création et de scénographie. Collaboration avec des musées (interventions dans le cadre de la nuit des musées et expositions temporaires des projets d’étudiants).
3. « Antimapping » : réflexion et pratique sur la création vidéo et la mise en scène des images dans l’espace, centrées sur l’image projetée, avec pour objectif la recherche et le développement d’une écriture multimédia à l’échelle de la Cité.
4. « Bio-morphisme » : Workshop avec Philippe Costard
5. « Espaces virtuels » : création de formes et d’espaces virtuels à destination des écrans. L’espace étant envisagé comme une expérience proposée au public, expérience immatérielle conçue en 2D, 3D ou réalité virtuelle.

Vous pourrez suivre ce travail en ligne mais aussi en venant aux séances publiques qui auront lieu au Muséum d'histoire naturelle dès Janvier 2020.

à suivre...

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 10 Septembre 2019

La rencontre a eu lieu entre le paysage de la baie des Issambres, la lumière généreuse de la salle de la Batterie et les pièces de céramique de Mélanie Broglio.

Quelques panneaux, des volumes blancs, des points de vue vers la mer, un portique qui cadre "Mary is under water", la scénographie a pris place ce vendredi pour permettre le dialogue entre les oeuvres présentées, le lieu et les visiteurs.

Une équipe composée des services techniques du patrimoine, du scénographe Frédéric Frédout s'est mis au diapason des sculptures présentées : d'imposants bustes, des vases expressifs, des "colliers de maison" et de petits "jeux de faons"... pour composer cet espace selon les demandes très précises et professionnelles de l'artiste.

Installation de l'exposition Mélanie Broglio à la salle de la Batterie aux Issambres.
Montage de l'exposition en coursMontage de l'exposition en cours
Montage de l'exposition en coursMontage de l'exposition en cours

Montage de l'exposition en cours

EXPOSITION du 7 septembre au 10 octobre ​​​​​​2019

Salle de la Batterie aux Issambres

Installation de l'exposition Mélanie Broglio à la salle de la Batterie aux Issambres.

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout

Publié le 2 Septembre 2019

Le rendez vous a lieu à Berlin au Neues Museum, cet été au mois d’août. Berlin, ville unique qui a subi plus d'un « sale tour », a survécu, scindée, reconstruite, recomposée. Berlin, livre à ciel ouvert, stratifiée à chaque page parle du passé, de présent et d'avenir.

La reine d’Égypte est là devant moi, à quelques centimètres. Face à face troublant. Presque à huis clos, conversation sans parole, regards lointains. Néfertiti est bien loin des sables de Tell el Amarna. Je suis moi même bien loin de chez moi. Je suis en vacance (s), elle est assignée à résidence sur l’île des musées, à Berlin depuis 1924.

C'est le moment privilégié pour re-questionner, le temps, l'espace, l'histoire, les histoires, la culture, l'architecture, la scénographie, le rapport aux œuvres, à l'art et à l'espace public. Voici quelques images et commentaires autour de ce moment de ressourcement important pour alimenter mon travail de DESIGNER et de professeur.

Chronologiquement, la balade commence par la « Kolonie Rupenhorn » (1930 – architectes Erich Mendelsohn, Hans et Wassili Luckhardt) et l'ensemble « Onkel Toms Hütte » (1926 - architecte Bruno Taut). Décidément le Bauhaus en ce début du 20 ème siècle s'y connaissait en matière de couleur, de logement collectif, avec un sens précis des proportions, des vides et des pleins. Miraculeusement ces quartiers ont survécu au milieu des arbres.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Puis le quartier du Hansaviertel, lieu de l'Internationale Bauausstellung (IBA) de 1957 (Exposition internationale d'architecture) témoigne de la radicalité du mouvement moderne, sens du détail, béton qui vibre, bandeaux de fenêtres, pilotis, halls d'immeubles larges lumineux et accueillants.
Rendez vous avec Alvar Aalto, Egon Eiermann, Walter Gropius, Willy Kreuer, Oscar Niemeyer, Pierre Vago.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

La promenade se poursuit le long de la Havel vers le Nord au Lac de Tegel avec le mouvement postmoderne. C'est le résultat de l'Internationale Bauausstellung (IBA) de 1987 ... La bibliothèque Humboldt (1987 – architecte Richard Moore) est maintenant emplie de livres et de lecteurs. Je l'avais vue, vide en chantier en 1988 !

Jeux de fenêtres, d'échelles, de balcons, citations formelles mondialisées ;  à priori le postmodernisme n'est pas ma tasse de thé, sauf que là, c'est puissant, bien fait, généreux. Comme si à Berlin, ce mouvement prenait une autre ampleur.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Comment citer des formes historiques pour faire exister à Berlin un passé qui a été détruit ? L'exercice prend ici un sens particulier, au point de devenir une obsession lorsque les berlinois ont décidé en 2013 de reconstruire à l'identique le château historique de Berlin (résidence principale des Hohenzollern avant la première guerre mondiale). Ce château avait été détruit, rasé et remplacé en 1976 par le palais de la République de RDA). Faut-il que toutes les utopies, les ambitions architecturales et politiques aient disparu pour qu'on reproduise aujourd'hui sans sourciller un modèle baroque du passé impérial. On serre gravement les dents et au final on est rassuré que la façade arrière du château soit traitée autrement, sans chichi...

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Le travail de mémoire se fait ailleurs et autrement. Évidemment la mémoire à Berlin est lourde mais elle n'est pas planquée en arrière plan. On pense immédiatement au Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe (Denkmal für die ermordeten Juden Europas) (2005 – architecte Peter Eisenman) où 2 711 stèles en béton constituent un labyrinthe en lieu et place de l'ancien bunker de Goebbels..... Le musée juif (2001 – architecte Daniel Libeskind) oscille entre mémorial, musée, expérience sensorielle. Il montre quelques éléments choisis de la vie quotidienne, une cuillère, une lettre, un vêtement et la rencontre opère au niveau de l'entrecroisement de 3 axes : axe de l'exil, axe de la continuité, axe de l'holocauste. Les visages métalliques crient sous nos pas (installation « Fallen leaves » de Menashe Kadishman).
Plus discrètes, les « stolpersteine », pierres d'achoppement, c'est-à-dire les pierres sur lesquelles on trébuche sont de petits pavés imaginés par l'artiste Gunter Demnig avec le nom gravé et la date de déportation de familles juives. Devant l'université Humboldt, c'est une bibliothèque engloutie et qui nous parle de l'autodafé des livres du 10 mai 1933 (artiste Micha Ullman).
 

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Pas le courage d'aller au camp de concentration de Oranienbourg-Sachsenhausen.Pas le courage d'affronter le dessin méticuleux d'une architecture destinée à tuer en masse. Pas le courage d'affronter la géométrie de ce camp triangulaire qui cite pour mieux enfermer et anéantir le demi cercle de la cité idéale de Claude Nicolas Ledoux à Arc et Senans.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

La mémoire fait aussi exister des fantômes et le mur de Berlin est l'un d'eux. Difficile d'en retrouver la trace exacte et pourtant il se manifeste encore régulièrement. D'un côté : les faux airs de New York, des petits "gratte-ciel", du verre, des briques ; c'est sonore, animé, ça hurle du côté de la Potsdamer Platz. De l'autre côté, c'est massif, figé, un peu vide parfois ou alors empli de piétons encore hagards qui déambulent sur l'Alexander Platz... Il paraît que se développe l'ostalgie (néologisme désignant la nostalgie de l'ancienne Allemagne de l'Est). Plus aucune trace des cornichons du Spreewald (« Spreewälder Gurken »). Voir le film « Goodbye Lénine » (2003 – réalisateur Wolfgang Becker)

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

De tous ces espaces construits, recomposés, ré-investis et imaginés se dessinent trois concepts forts qui imprègnent la ville de façon récurrente.


Il y a quelque chose qui tournerait autour de la « centralité impactée » (je n'ai pas trouvé mieux pour exprimer l'idée). La coupole du Reichstag (1999 – architecte Norman Foster), les puits de lumières des Galeries Lafayette (1996 – architecte Jean Nouvel), , la couverture de l'espace intérieur du Sony Center (2000 – architecte Helmut Jahn et Arup) sont à chaque fois d'importants éléments architecturaux centraux, rayonnants, aériens, qui pèsent quand même sur nos têtes parfois de façon imposante et inquiétante. À chaque fois, c'est officiellement pour faire entrer la lumière mais on peut y voir autant d'éclairs, d'explosions, de parachutes qui s’abattent sur l'espace urbain...

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Quelque chose tournerait aussi autour du kaléidoscope, du fragment, de l'image morcelée qui recompose un ensemble. Je suis preneur d'un mot plus approprié pour cela aussi si certains ont repéré les parois émiettées du Sony center, ou encore du magasin de Jean Nouvel ou aussi dans le cône inversé et constellé de miroirs au dessus de la salle parlementaire du palais du Reichstag...

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Enfin, s'expriment assez souvent la notion de limite, de frontière, sous la forme particulière de passages, interstices, coupures...
Pas besoin d'explications complémentaires, chaque exemple parle seul et exprime à chaque fois une variation plus ou moins intime, sociale ou historique de ces phénomènes.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

De façon plus légère, j'avais de multiples rendez-vous à Berlin avec les musées.
Tout d'abord, les entrées des musées comme premier élément d'accès aux trésors entreposés. Comment échapper à la queue, au vestiaire, à la fatigue, à la traditionnelle boutique en sortie, aux tablettes tactiles et audio-guides ?
Classique, grandiose et un peu ringarde, l'entrée du Bode Museum (1904) est la figure de proue de l’île des musées. On y entre très vite, absorbés par un hall énorme, rapidement conduits vers de nombreux espaces plus petits, conviviaux, humains et thématiques. On découvre ensuite avec surprise : le passage d'une voie de chemin de fer à l'arrière (ancienne voie ferrée Paris Moscou) initialement prévue comme une mise en scène du musée mondialisé.
Il y a ensuite la « James-Simon-Galerie », (2019- architecte David Chipperfied) qui unifie l'accès au Neues Museum et au Pergamon (encore en travaux). C'est efficace, fort pratique, spacieux, bien équipé avec auditorium et terrasse panoramique, lumineux mais pas rigolo du tout. 
Plus discrète est la nouvelle entrée du musée historique de Berlin (2003 – architecte Leoh Ming Pei, celui même qui a fait la pyramide du Louvre. Quand je vous disais que les architectes mondiaux de sont donnés rendez-vous à Berlin). L'entrée du Deutsches Technikmuseum n'est pas moins spectaculaire avec son avion suspendu en surplomb de la rue.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Question scénographie, j'avais rendez vous aussi avec Wilhem Von Bode qui est un peu à la base de la scénographie lorsqu'il compose en 1904 le Bode Museum (le musée porte son nom!). De petites salles, des couleurs qui dialoguent avec les œuvres, des sols changeants pour animer la visite et surtout un accrochage aéré pour que les murs ne soient plus emplis du sol au plafond. Le principe fonctionne encore aujourd'hui. Berlin est le lieu aussi de quelques scénographie dont l'échelle est énorme : reconstitution de la porte d'Ishtar, la porte du marché de Millet, l'autel de Pergame que je n'ai pas pu voir car le musée est en travaux, les locomotives et les avions du  Deutsches Technikmuseum (comment est-il possible de présenter autant d'avions enchevêtrés dans un hall vertical de la sorte?)
Dans toutes les autres expositions j'ai mesuré un usage modéré et précis des outils numériques contemporains assez judicieusement utilisés en complément de scénographies joyeuses et vivantes.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Je termine ma promenade par quelques belles émotions.
Tout d'abord la stèle de Néfertiti avec Athon et ses trois filles, celle qui parle de l'adoption par l’Égypte d'un seul dieu solaire. Cette stèle qui a orné tous nos livres d'histoire est en fait toute petite, environ 50 cm de base, mais c'est tellement concentré. Néfertiti y est de profil, ce qui est normal en Égypte antique et c'est moins impressionnant que mon face à face initial avec la reine...

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Autre trouvaille de taille qui ponctue l'espace urbain : le « Schwerbelastungskörper » (« le corps de charge lourde »)  avec 17 000 tonnes de béton, test grandeur nature pour la résistance des fondations d'un arc de triomphe géant imaginé par Albert Speer en 1942. Inamovible, beau symbole durable d'un échec pour construire Germania qui restera donc un fantôme...

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Teufelsberg (la colline du Diable) et ses tags multicolores qui recouvrent les installations radars américaines de la guerre froide qui  se superposent elles même aux gravats des ruines de Berlin que les femmes « Trümmerfrauen » ont patiemment évacués en de gigantesques collines artificielles. Le tout recouvre le chantier non terminé du bâtiment de l’université militaire et technique du troisième Reich.... Quand je vous parlais de stratification.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Un peu d'air à l'aéroport de Tempelhof, lieu du pont aérien de 1948, déclassé, à quelques pas du centre ville au sud, qui sert aujourd’hui aux joggeurs, cyclistes, cerfs volants, cirques, et jardins partagés.

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Je termine par la jupe de l'ange de la colonne de la Victoire si cher à Wim Wenders (1987 - Film « les ailes du désir ») et son curieux écho avec le bâtiment de la DZ BANK sur la Pariser Platz (2000 – architecte Frank Gehry).

J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019
J'ai rendez vous avec Néfertiti - Août 2019

Lire la suite

Rédigé par Frédéric Frédout